Une avancée sur le front des URFIST : les Journées d’étude sur Les Doctorants et l’I.S.T.

Les  3 et 4 juin 2010, sur le Campus de La Doua à Lyon, le Réseau national des URFIST a conforté sa position dans la communauté scientifique lors des Rencontres URFIST/FORMIST centrées sur Les Doctorants et l’I.S.T.

On connaît l’importance du vivier des Doctorants, futurs communicants dans la sphère de l’Information scientifique et technique, déjà opérationnels dans leur laboratoire, impliqués dans la publication des travaux de leur équipe.

Cette génération montante insuffle un esprit nouveau dans la communauté des chercheurs, au plus près de l’évolution des modes d’acquisition rapide de l’information et des processus de la communication scientifique.

La réflexion méthodologique et l’analyse critique ou comparative sont caractéristiques de l’action des URFIST. Il était naturel que notre Réseau se penche sur la sphère doctorale, particulièrement réceptive à l’innovation dans le domaine de l’IST et susceptible de contribuer à son développement dans les laboratoires où les doctorants sont actifs.

Cette manifestation rassembla environ 180 inscrits. Outre la moitié d’un public lié aux bibliothèques, traditionnellement associé aux Journées FORMIST (partenaire de cette 3è Journée nationale d’étude du Réseau des URFIST), c’est un contingent notable de professionnels de l’information travaillant en laboratoire et surtout 15 à 20 % de participants issus directement du monde de l’enseignement et de la recherche, qui a très activement animé le flux des questions et des débats lors de ces Journées. Les doctorants n’étaient bien sûr pas en reste, tant dans l’assistance qu’à la tribune.

Équilibrées entre ateliers et communications, conclues par une table ronde réunissant des interlocuteurs issus des différentes catégories d’acteurs de l’IST dans la sphère doctorale, les Journées ont pu couvrir l’ensemble du panel des préoccupations axées autour de la thématique : recherche et insertion professionnelle, intimement liées dans la formation des doctorants, sont directement visées par l’IST.

Acquérir, exploiter, diffuser l’information scientifique et technique: ces trois volets furent analysés conjointement, avec un éclairage tant national qu’international et une vision qui allait de la vulgarisation au brevet en passant par des tutoriels novateurs en ligne (comme Form@doct) et la relation de nombreuses expériences de terrain spécifiques.

L’évolution des institutions encadrant le doctorat, la mutation des technologies de l’IST (par le biais notamment de l’Open Access) et la caractérisation des modalités d’écriture scientifique, ont ponctué les communications, tandis qu’une synthèse sur la formation des doctorants dans le monde permettait d’affiner la vision internationale du phénomène.

Textes et présentations sont d’ores et déjà disponibles sur le site Doctis .

Partenaire actif de ces Journées sous le label FORMIST, l’enssib retransmet aussi ces contenus dans sa Bibliothèque numérique.

La substance de ces Journées paraîtra en 2011 de façon plus consistante et analytique dans un volume de la série « Culture de l’information » aux Presses de  l’enssib, dont Claire Denecker (Urfist de Lyon) et Alexandre Serres (Urfist de Rennes) sont co-responsables.


Une réflexion au sujet de « Une avancée sur le front des URFIST : les Journées d’étude sur Les Doctorants et l’I.S.T. »

  1. Ping : Tweets that mention Une avancée sur le front des URFIST : les Journées d’étude sur Les Doctorants et l’I.S.T. | URFIST Info -- Topsy.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *