Archives de catégorie : Formations doctorales

Former à l’information Brevets dans l’enseignement supérieur

La culture académique française fut longtemps peu encline à dispenser l’enseignement des principes de la propriété industrielle (P.I.). Dans les cursus S.T.M. (Science, Technologie, Médecine), elle a principalement favorisé la publication scientifique classique valorisée par la bibliométrie.
Par-delà les bases de données chimiques mettant l’accent sur les brevets et les données spécialisées issues notamment de l’agence britannique Derwent, l’Internet permet à un public large, étudiant en particulier, d’appréhender aisément l’information Brevets, à travers la base Espacenet produite par l’Office européen des brevets. Les biais induits par cette facilité impliquent un enseignement méthodologique rigoureux propre à renforcer la représentativité de la P.I. dans les cursus S.T.M. Est ici présentée la relation d’une expérience de formation à l’innovation en milieu universitaire.

Manuel Durand-Barthez « Former à l’information Brevets dans l’enseignement supérieur », Revue internationale d’intelligence économique 1/2013 (Vol. 5), p. 25-38.
URL : www.cairn.info/revue-internationale-d-intelligence-economique-2013-1-page-25.htm.
DOI : 10.3166/R2IE.5.25-38.

Manuel Durand-Barthez

Membre de l'URFIST de Paris. Formation SHS, professionnellement plutôt tourné vers les STM.

More Posts - Website

Les chercheurs de demain: une étude du JISC sur les pratiques informationnelles des doctorants

Le JISC (Joint Information Systems Committee) en partenariat avec la British Library vient de publier une étude incontournable pour ceux qui s’occupent des formations doctorales et/ou qui s’intéressent à l’évolution des pratiques informationnelles et numériques dans le milieu de la recherche et de l’enseignement supérieur.

« Researchers of Tomorrow » étudie par le biais d’une enquête les comportements des doctorants de la « génération Y » (nés entre 1982 et 1994). Débutée en 2009, l’étude a concerné 17000 doctorants de 70 universités du Royaume-Uni.

La présentation met en valeur les résultats suivants:

  • Les doctorants sont de plus en plus dépendants des sources secondaires (articles de revues, livres…) et se détournent des sources primaires (sources primaires archivistiques ou grands ensembles de données).
  • L’accès aux sources pertinentes est une contrainte majeure pour les doctorants / pour le progrès de la démarche doctorale. L’accès par authentification et les limitations imposées par les licences des ressources sous abonnements, comme les revues numériques, sont particulièrement problématiques.
  • L’Open Access et le copyright se révèlent une source de confusion pour les doctorants plutôt qu’un encouragement à l’innovation et à la recherche collaborative.
  • Cette génération de doctorants œuvre dans un environnement où leur pratique de recherche n’utilise pas le plein potentiel des technologies innovantes.[1]
  • Les doctorants sont insuffisamment formés ou informés pour être en mesure de saisir pleinement les dernières opportunités offertes dans l’environnement de l’information numérique.

L’étude s’adresse, selon son introduction, particulièrement:

  • aux décideurs des institutions d’enseignement supérieur, notamment en insistant sur le rôle décisif des directeurs de thèse;
  • aux bibliothécaires, notamment en soulignant les enjeux liés aux abonnements aux revues électroniques et leur rôle potentiel de médiateurs et de soutien;
  • aux financeurs, notamment pour les questions liées au libre accès et à l’importance du partage;
  • aux éditeurs et autres services de fourniture d’information scientifique en soulignant l’importance des outils liés aux produits et services.

Liens utiles:

___

[1] Dans l’introduction le rapport insiste sur le fait que ce décalage n’est pas à mettre au débit des doctorants eux-mêmes: « Les doctorants de la génération Y sont des chercheurs d’information sophistiqués et des utilisateurs de sources d’information complexes. Ils ne sont pas déroutés par la technologie et sont précisément au fait de questions critiques comme l’autorité et l’authenticité dans la recherche et la collecte des preuves. »

Form@doct : un tutoriel au service des doctorants

Form@doct, tutoriel pour la « FORMation A distance en information DOCumentation pour les docTorants », est désormais ouvert ! Réalisation collective réunissant les SCD de Bretagne, l’INSA et l’URFIST de Rennes, il a officiellement été lancé et présenté lors de la journée commune de rentrée doctorale, organisée par l’Université Européenne de Bretagne, le 8 décembre 2010 à Rennes 1.

Les enjeux de ce projet, rappelés lors des journées URFIST / ENSSIB des 3 et 4 juin 2010, ne sont pas négligeables : trouver le point d’équilibre entre une orientation disciplinaire et la nécessité d’une culture informationnelle transversale, mais aussi entre la maîtrise de connaissances théoriques, indispensables à la mise en œuvre de la thèse, et un ensemble de savoir-faire, liés davantage à des besoins ponctuels et ciblés.

L’objectif de Formadoct, qui est en libre accès et ouvert à tous, est double :

–         fournir aux doctorants de toutes disciplines un corpus de « guides » (actuellement plus d’une trentaine), sur les différentes thématiques de l’information scientifique, susceptibles de concerner les doctorants : le  Libre accès, la propriété intellectuelle, les outils de recherche et de traitement de l’information, les lieux d’information, etc. Potentiellement, tout le champ de l’IST est visé. Le contenu de Formadoct est structuré autour de quatre « axes » (Chercher, Exploiter, Produire, publier, Connaître), découpés en « thèmes », chaque thème contenant plusieurs guides. Chaque guide propose une définition, des approfondissements, un lexique, des ressources et outils, des références pour aller plus loin sur le sujet, parfois des ressources multimédia…

–         apporter des réponses courtes à des besoins ponctuels, par un système de FAQ. Plus de 180 questions sont actuellement en ligne.

Après plusieurs mois de recherche de la solution technique la mieux adaptée à notre cahier des charges, le choix de l’Equipe-projet s’est porté sur LibGuides /LibAnswers, solution logicielle développée aux Etats-Unis pour les besoins des bibliothèques anglo-saxonnes. La mise en œuvre pour Formadoct en a été présentée par Julien Sicot, également lors des Journées URFIST-ENSSIB de juin dernier. Cet outil, original et innovant, permet notamment d’inscrire pleinement le tutoriel dans la mouvance des outils « web 2 » (contenus multimédia, aspects collaboratifs, fils RSS, interactivité, souplesse des mises à jour, etc.). Grâce à LibGuides/LibAnswers, Formadoct permet également d’offrir une personnalisation des guides, une interactivité avec les doctorants (par des commentaires, des propositions de questions, des suggestions de ressources, des contacts directs, etc.), et favorise l’implication collective du réseau des formateurs-rédacteurs…

L’ouverture officielle de Formadoct est pour nous une étape essentielle, un premier aboutissement pour un long projet, qui a connu plusieurs vicissitudes comme tout projet. Mais elle ne constitue pas pour autant un achèvement ! D’une part, parce qu’il reste d’autres nouveaux guides à élaborer, des mises à jour et des améliorations à apporter ; d’autre part, parce que ce site en libre accès se veut le premier niveau d’un projet qui en comptait deux autres au départ : offrir des ressources et des services personnalisés dans la formation à distance, réservés aux doctorants de l’UEB.

Depuis plusieurs années, l’URFIST de Rennes s’est pleinement investie dans Formadoct, avec le SCD de l’UBO, dans le co-pilotage du projet, la conception et la réalisation du tutoriel, notamment au niveau des contenus didactiques, de la structure ou des services proposés. Aussi est-ce avec un plaisir particulier que nous invitons doctorants, enseignants et formateurs à explorer Form@doct, aux deux adresses suivantes : les guides sur http://guides-formadoct.ueb.eu, et les questions sur http://faq-formadoct.ueb.eu/.

Longue vie à Form@doct !

Alexandre Serres

Enseignant-chercheur, co-responsable de l'URFIST de Rennes

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter