Archives de catégorie : Formations des URFIST

Toutes infos sur les stages et diverses formations assurées par (ou dans le cadre des) Urfist

Robin des bois ou rogue open access ? Les réseaux sociaux académiques en 2017

L’offensive des éditeurs contre les réseaux sociaux académiques est lancée ! Elle aura mis du temps, mais la voilà. Alors qu’Academia et ResearchGate semblaient, faute de réaction jusque-là, en position de force, la puissante association STM, qui regroupe notamment Elsevier, Springer Nature, Taylor & Francis ou encore Wiley, vient en effet d’envoyer à ResearchGate le 15 septembre 2017 un courrier pointant directement du doigt ce qu’elle considère comme les lacunes et les abus du réseau. Mais parce qu’il n’y a pas que les éditeurs qui sont concernés, voici une synthèse 2017 pour comprendre les forces en présence d’une guerre du partage plus totalement larvée désormais.

Éditions précédentes : « Pour une utilisation critique des réseaux sociaux académiques » (2014), « Où en est-on des réseaux sociaux académiques ? » (2015) et « #DeleteAcademicSocialNetworks ? Les réseaux sociaux académiques en 2016 » (2016).

Plan
« Couteaux suisses de la communication académique » ou « clubs Diogène »
Le partage à l’aune de la « fatigue juridique » des chercheurs
« Qui ne tire pas profit sur le dos des chercheurs » ?
Quelle place pour les initiatives open access ?
Des opportunités pour la réputation et les métriques ?
Le « Be visible or vanish » des professionnels de l’IST

  Continuer la lecture

#DeleteAcademicSocialNetworks ? Les réseaux sociaux académiques en 2016

Affaire #DeleteAcademiaEdu, articles “Do academic social networks share academics’ interests ? (Times higher education du 07/04/2016) ou encore “The ResearchGate Score : a good example of a bad metric” (LSE blog du 09/12/2015)… Un peu perdus parmi tous ces articles, billets de blog et prises de positions dont les réseaux sociaux académiques ont fait l’objet ces derniers mois ? Petite synthèse 2016, après les billets « Pour une utilisation critique des réseaux sociaux académiques » (2014) et « Où en est-on des réseaux sociaux académiques ? » (2015), pour comprendre les débats qui ont fait la une récemment et s’interroger sur la place actuelle des réseaux sociaux au sein d’un écosystème scientifique en mouvement.

Continuer la lecture

Où en est-on des réseaux sociaux académiques ?

Alors que l’utilisation des réseaux sociaux de chercheurs est toujours croissante, que les éditeurs s’y intéressent de plus en plus près et que les formations se développent, il nous semblait intéressant de refaire un point sur la question, un peu plus d’un an après un premier article « Pour une utilisation critique des réseaux sociaux académiques ». Où l’on parlera de réseaux sociaux académiques bien sûr, mais aussi de pratiques d’information des chercheurs, de publication scientifique et de repositionnement des éditeurs, d’archives ouvertes ou encore des professionnels de l’information…

Continuer la lecture

SYGEFOR 3 est ouvert !

SYGEFOR 3, la plateforme nationale des formations du Réseau des URFIST (décrite dans ce précédent billet), est désormais visible à l’adresse : https://sygefor.reseau-urfist.fr/. Elle est accessible à partir de tout navigateur récent et sur les smartphones.

Nous tenons d’abord à remercier la société Conjecto pour la délicate opération d’importation de toutes les données des sept anciennes plateformes de SYGEFOR et pour avoir mené à bien ce projet complexe.
Désormais, tous les « événements » (i.e. les stages, les rencontres scientifiques, les formations doctorales, etc.) du Réseau, à venir et archivés, sont visibles (sous l’onglet « Formations du réseau ») et l’on peut y faire toutes sortes de recherches et de filtrages.

Comment s’authentifier sur la plateforme ?

Pour les personnes qui avaient déjà un compte SYGEFOR, sur l’une des sept plateformes locales, il y a deux cas de figures, selon la possession ou non d’un compte universitaire (de type ENT, SESAME…).

1/ Si vous avez un compte universitaire :
Vous cliquerez sur « Se connecter avec son compte universitaire« . Pour votre première connexion, l’une ou l’autre des deux situations suivantes peut se présenter :
si l’adresse électronique de votre compte universitaire est la même que celle de votre ancien compte SYGEFOR, vous retrouverez immédiatement toutes vos données personnelles (profil, formations suivies, en cours…) ;
en cas d’adresses électroniques différentes, la connexion avec votre identifiant universitaire va vous créer un nouveau compte. Dans ce cas, il faudra contacter rapidement votre URFIST pour qu’elle fusionne vos anciennes données sur votre nouveau compte.

Par la suite, vous n’utiliserez plus que vos identifiants universitaires.
Si jamais l’authentification avec votre compte universitaire ne fonctionnait pas (pour une raison ou pour une autre), utilisez la procédure décrite au point 2.

2/ Si vous n’avez pas de compte universitaire :
Vous cliquerez sur « J’ai un compte SYGEFOR » :
– comme identifiant, vous indiquerez l’adresse électronique que vous aviez utilisée sur votre ancien compte SYGEFOR ;
– vous serez obligé(e) de demander un nouveau mot de passe, en cliquant sur « J’ai oublié mon mot de passe ! ». Vous recevrez un mel vous permettant de finaliser la réinitialisation. Ensuite, vous retrouverez votre profil, vos formations en cours et archivées…

Pour toutes celles et ceux qui avaient déjà un compte Sygefor, nous vous demandons, à l’occasion de cette nouvelle connexion sur la plateforme, de bien vouloir vérifier, compléter ou mettre à jour vos données personnelles et professionnelles.

3/ Si vous n’avez pas de compte SYGEFOR et si vous voulez en créer un pour pouvoir s’inscrire à nos formations :

si vous avez un compte universitaire, cliquez sur « Se connecter avec son compte universitaire » : vous devez récupérer automatiquement quelques informations personnelles issues de votre établissement, qu’il vous faudra vérifier et compléter ;

si vous n’avez pas de compte universitaire, cliquez sur « Je n’ai pas encore de compte ».

Enfin, à l’attention de tous (ayant ou non un compte SYGEFOR), n’hésitez pas à consulter la FAQ, qui répondra à la plupart de vos questions sur nos formations et les procédures d’inscription.

Qui contacter en cas de problème ?

– pour toute question d’ordre personnel (problème pour l’authentification, l’inscription, problème d’oubli des codes d’accès, etc.,), il faut contacter votre URFIST dite « de rattachement », c.a.d. l’URFIST dont vous dépendez.

– si vous repérez un bug, ou pour toute question technique, contactez le support technique en envoyant un courriel à support@reseau-urfist.fr ;

– pour poser une question d’ordre général, faire une suggestion ou une remarque critique sur l’ensemble de la plateforme, vous pouvez écrire à l’Association du Réseau des URFIST : aru@reseau-urfist.fr.

L’ouverture d’un nouveau logiciel comporte toujours quelques risques : malgré notre vigilance et tous nos efforts, il peut rester de petits problèmes, des bugs résiduels, des procédures peu explicites… Nous demandons donc par avance votre indulgence et nous comptons sur vous pour nous signaler tout problème rencontré.
Et dans tous les cas, vos impressions et vos remarques, positives comme négatives, sont les bienvenues. Votre point de vue d’utilisateur de cette plateforme, conçue pour vos besoins, sera précieux pour tous les acteurs du projet !

Alexandre Serres

Enseignant-chercheur, co-responsable de l’URFIST de Rennes

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

SYGEFOR 3, la nouvelle plateforme nationale du Réseau des URFIST

Un important projet collectif du Réseau des URFIST va voir le jour début mars  : SYGEFOR 3, la plateforme nationale des formations. SYGEFOR, acronyme signifiant SYstème de GEstion des FORmations, est un outil de gestion qui équipe les sept URFIST depuis  2005. La nouvelle plateforme s’inscrit dans la continuité de cet outil, bien connu de tous les stagiaires des URFIST, mais elle représentera un saut qualitatif important, que nous détaillons ici en répondant à six questions.

1/ Qu’est-ce qui va changer ?

Plus de visibilité sur nos formations :

Jusqu’à présent, pour avoir une vue d’ensemble des  formations de l’ensemble du Réseau, il fallait consulter un par un les sites web des sept URFIST.
SYGEFOR 3 permettra de consulter, en un seul coup d’œil, l’ensemble des formations et événements du Réseau. La plateforme, en libre accès sur le web, donnera une visibilité complète sur :
– toutes les activités de formation et tous les événements organisés par les sept URFIST : stages, formations doctorales, formations diverses, journées d’étude, rencontres scientifiques… ; les professionnels de l’information pourront également repérer nos formations sur le portail BibDoc, animé par l’enssib, avec lequel SYGEFOR 3 sera interopérable ;
– les formateurs membres des URFIST et de nombreux intervenants extérieurs, animant des stages dans le Réseau ;
– les informations pratiques sur chaque URFIST.

Plus de souplesse :

Toute personne, appartenant aux publics visés par les URFIST (enseignants-chercheurs et chercheurs, doctorants, professionnels de l’information de l’enseignement supérieur), pourra ouvrir facilement un compte personnel sur la plateforme à partir de son compte universitaire, choisir son URFIST « de rattachement » et s’inscrire aux formations de celle-ci ou de n’importe quelle autre URFIST. Rappelons que tous nos stages sont gratuits pour les personnels et étudiants de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Plus de services :

Les stagiaires des URFIST, déjà inscrits sur SYGEFOR, récupéreront leurs identifiants et  toutes leurs données (profil, liste des inscriptions, etc.). Toutes les personnes ayant un compte universitaire (compte Sesame…) pourront l’utiliser pour s’authentifier. Une fois inscrit, chaque stagiaire aura accès à différents services sur son Espace personnel.

2/ Quelles nouvelles fonctionnalités ?

L’interface publique de SYGEFOR 3, sobre et ergonomique, présentera de nombreuses et nouvelles fonctionnalités :

– la vue d’ensemble de toutes les formations et des prochains événements du Réseau ;
– un focus sur des événements choisis par les URFIST ;
– de nombreuses possibilités de recherche et de filtrage sur tous les événements (archivés et à venir) ;
– la liste de tous les formateurs, membres des URFIST et de plusieurs intervenants extérieurs ;
– une procédure d’ouverture de compte simplifiée et guidée, avec l’utilisation possible du compte universitaire, via la technologie Shibboleth ;
– un processus d’inscription aux formations très simple, sur le mode « Panier » ;
– un Espace Stagiaire personnel, avec plusieurs services : liste des inscriptions en cours, archives de toutes les demandes d’inscription passées et des formations suivies, possibilité de télécharger les attestations de présence pour les stages suivis, demande d’imprimé d’autorisation hiérarchique, grilles d’évaluation des stages, accès aux supports (pour les stages suivis)…

3/ Un outil open source 

Une information importante, qui intéressera de nombreux partenaires et organismes de formation continue : SYGEFOR 3 est un logiciel en open source, entièrement gratuit et qui sera téléchargeable sur les plateformes de logiciels libres, selon les conditions habituelles de l’open source (sous licence CeCILL-C). L’Association du Réseau des URFIST a choisi cette option de l’open source tout d’abord par conviction, car les URFIST ont toujours été d’ardents défenseurs du logiciel libre et de l’open access. Par ailleurs, SYGEFOR 3, financé par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, pourra équiper d’autres services de l’enseignement supérieur, permettant ainsi d’importantes économies d’échelle. Le réseau des CRFCB (Centre Régionaux de Formation aux Carrières des Bibliothèques) est d’ores et déjà intéressé, ainsi que quelques SFC (Services de Formation Continue). Enfin, conformément au cercle vertueux de l’open source, tout nouveau développement, réalisé par un autre organisme pour ses besoins propres, sera reversé dans le « pot commun » et accessible à tous. SYGEFOR 3 devrait donc s’améliorer et s’enrichir de nouvelles fonctionnalités, dont le Réseau des URFIST pourra bénéficier en retour.

SYGEFOR 3 pourra être téléchargé gratuitement et modifié, sous les conditions de la licence CeCILL-C, mais les organismes intéressés devront, bien entendu, prendre en charge les adaptations à leurs besoins et à leur environnement.

4/ Pour quand ?

Le basculement des données des sept SYGEFOR vers la plateforme SYGEFOR 3 est prévu fin février, et l’ouverture publique de la nouvelle plateforme sera effective début mars.  Toutes les informations pratiques seront fournies à ce moment-là.

5/ Qui est derrière ce projet ? Quels acteurs ?

SYGEFOR 3 est une application développée pour l’Association du Réseau des URFIST (ARU). Notre association a été fondée en 2010, afin de pouvoir faciliter les projets nationaux du Réseau des URFIST, représenter celui-ci auprès des instances de tutelle et des partenaires et favoriser la formation et la recherche sur l’information scientifique. SYGEFOR 3 est le premier projet d’envergure, porté entièrement par l’Association du Réseau des URFIST. Au sein du Réseau des URFIST s’est constitué un groupe de travail chargé de conduire et suivre ce projet technique complexe[1]

Qui a financé ce projet ?

Le DISTRD (Département de l’Information Scientifique et Technique et Réseau Documentaire) a versé à plusieurs reprises des subventions exceptionnelles pour le projet SYGEFOR, manifestant ainsi son soutien au Réseau des URFIST, y compris lors de moments difficiles. Ces subventions directes ont été complétées par d’importantes contributions des différentes URFIST.

Qui a réalisé SYGEFOR 3 ?

Une start-up informatique de Rennes, la société Conjecto, qui a trouvé des solutions innovantes pour répondre à la complexité de nos besoins. Les responsables de Conjecto[2] ont développé une application faisant appel aux technologies les plus récentes (notamment le moteur de recherche à facettes ElasticSearch) et ils ont créé un outil de gestion puissant, dont l’originalité réside sans aucun doute dans le caractère modulaire. Conjecto, développeur de SYGEFOR 3 , est à ce titre titulaire des droits moraux d’auteur.

6/ Pourquoi 3 ?

Au fait, d’où vient SYGEFOR, et pourquoi le troisième du nom ?  Un bref rappel historique permettra aux esprits curieux de mieux comprendre ce projet.

En 2004, l’URFIST de Rennes a fait développer par une SSII, la société Acréat, une application informatique pour pouvoir gérer ses formations, les inscriptions à celles-ci, éditer des bilans automatisés, etc. Cette application fut baptisée SYGEFOR et, dès 2005, compte tenu de son intérêt et des services rendus, elle fut distribuée gratuitement aux autres URFIST. Chaque unité gère, depuis, ses propres stages et formations, sur les serveurs de son établissement. Un seul SYGEFOR mais sept exemplaires de l’application, implantés sur sept serveurs.

Si l’outil a plusieurs fois évolué, le constat a été fait qu’il était temps de passer à une autre version et surtout d’aller vers une seule plateforme, implantée sur un seul serveur, permettant de gérer l’ensemble des formations du Réseau. En 2012, le Groupe de travail se mit donc en place, un cahier des charges fut élaboré, un appel d’offres organisé et une SSII choisie en septembre 2012. Le projet s’appelait alors SYGEFOR 2, pour marquer la différence avec la première version. Mais des dysfonctionnements d’ordre technique et commercial  neutralisèrent cette deuxième version et conduisirent l’Association du Réseau des URFIST à élaborer un nouveau projet, baptisé SYGEFOR 3, et à le confier, début 2014, à la société Conjecto. Au total, le projet aura pris un an de retard.

En conclusion, un enjeu fort pour le Réseau des URFIST

En raison de l’énorme quantité de travail collectif demandée par le projet depuis trois ans et des vicissitudes de son histoire, l’arrivée à bon port de SYGEFOR 3 représente déjà un événement important pour nous. Mais elle constitue également un enjeu très important pour le Réseau des URFIST, pour deux raisons :

– d’une part, la plateforme va donner une meilleure visibilité nationale au Réseau et à ses formations. Grâce à SYGEFOR 3, chacun pourra prendre la mesure de l’étendue de l’offre de formation, de la diversité des thématiques et des intervenants extérieurs ;

– d’autre part, l’ouverture de SYGEFOR 3 coïncide avec les nouvelles évolutions du Réseau des URFIST, préconisées par le Rapport de recommandations sur l’évolution du Réseau des URFIST : renforcement de la dimension nationale des URFIST, nouvelle articulation entre les missions de formation et de recherche… (voir le billet « Le Réseau des URFIST à un tournant de son histoire« ).

La plateforme SYGEFOR 3 inaugure ainsi une nouvelle période de l’histoire trentenaire des URFIST, celle de la structuration d’un réseau national au service de l’information scientifique.

 

 

 

  1. Le groupe est piloté par Alexandre Serres (URFIST de Rennes) et composé de Corinne Habarou (URFIST de Paris), Manuel Durand-Barthez (URFIST de Paris), Michel Roland (URFIST de Nice), Sylvie Fayet (URFIST de Toulouse, jusqu’en décembre 2013), et Sabrina Granger (URFIST de Bordeaux, depuis janvier 2014). []
  2. Blaise de Carné, chef de projet sur SYGEFOR, Romain Bovyn et Serwan Cravic. []

Alexandre Serres

Enseignant-chercheur, co-responsable de l’URFIST de Rennes

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

Pour une utilisation critique des réseaux sociaux académiques

L’information n’a pas encore reçu beaucoup d’échos en France : et pourtant cela fait plusieurs mois maintenant qu’Elsevier demande régulièrement le retrait d’articles déposés par leurs auteurs sur le réseau social Academia. Si on le regarde sous l’angle de l’open access, cet exemple souligne incontestablement l’« injustice fondamentale de l’actuel écosystème de la communication académique » (John Dupuis). Mais il met également en lumière l’arrivée à maturité des réseaux sociaux académiques : à l’heure où Elsevier peine à se créer une place sur les outils 2.0 (échec de 2collab en 2011, rachat de Mendeley en 2013), il n’est pas étonnant que celui-ci attaque les nouveaux challengers qui se développent auprès des communautés académiques, après avoir laissé faire. Et ce n’est pas un hasard si Olivier Dumon, managing director chez Elsevier, vient de publier sur le Huffington Post un article intitulé « The Business of Science: Social Networking of Science » : ces challengers ne sont pas sans soulever, eux aussi, un certain nombre de questions.

Continuer la lecture

Les Urfist sont sur Bibdoc

Les formations des sept Unités sont désormais signalées (via une alimentation automatique depuis les systèmes Sygefor de gestion des formations) sur le portail Bibdoc opéré par l’Enssib.

Certains réglages de détail restent nécessaires. Ainsi le coût « restant à la charge du stagiaire » indiqué au bas des fiches de formation ne concernent que les personnes qui ne font pas partie des publics de référence des Unités (enseignants-chercheurs, personnels de la documentation relevant de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche et doctorants). Les informations concernant le lieu des formations, les prérequis ou les sessions multples sont inexactes ou imprécises. Pour ces derniers les formations sont gratuites. Dans tous les cas, il est donc requis d’aller voir le détail sur le site de l’Urfist concernée (lien au bas de la fiche de formation Bibdoc).

Programmation des formations de l’Urfist de Nice pour le semestre

L’Urfist de Nice (Paca-C) met en ligne son programme du second trimeste universitaire (février – juillet 2013). Ce programme est susceptible de modifications, notamment d’ajouts.

Formations nouvelles

Quoi qu’il en soit des critiques ou des polémiques à son sujet, Wikipedia a modifié nos pratiques institutionnelles, et celles des étudiants en particulier. Comment intégrer cette réalité dans nos pratiques pédagogiques ou de médiation documentaire? (Première programmation)
à Marseille le 8 avril et à à Nice le 2 mai
Evaluer ce que les développements récents du web sémantique impliquent pour nos pratiques numériques, comme utilisateurs et comme producteurs (nouvelle formation de 3 heures)
à Nice le 18 février et à Marseille le 10 avril
« Métaveille » et médiation, utiliser les outils de type microblogging ou réseaux sociaux pour communiquer auprès des étudiants et des lecteurs (nouvelle formation de 3 h., complète la formation « Veille numérique (RSS) »
à Nice le 26 mars et à Marseille le 30 avril
Comment animer une séance de présentation au logiciel Zotero destinée à des étudiants de Master ou doctorat ?
à Nice le 28 mai et à Marseille le 30 mai

Continuer la lecture

Catalogue des formations 2011-2012 à l’Urfist de Paris

L’offre de formation de l’URFIST de Paris pour l’année 2011-2012 est disponible en ligne sur son site.
Au programme cette année, entre autres, publication scientifique, web 2.0, formations de formateurs, bibliométrie, sciences juridiques, recherche d’information, etc.

Les stages sont classés par date  et par module. L’Urfist propose aussi des actions plus ponctuelles ou des ateliers que vous trouverez sous la dénomination « journées d’études« , la prochaine, concernant la bibliométrie, est programmée pour le 8 novembre prochain.

Des ateliers ou des stages pouvant être encore ajoutés au programme, vous pouvez vous en tenir informés par les flux rss du site, et notamment celui des stages ou celui des journées d’études.

Les stages sont prioritairement à destination des personnels des bibliothèques et centres documentaires de l’enseignement supérieur, aux enseignants chercheurs et aux doctorants, et sont gratuits pour les personnels relevant du Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche, des grands établissements de recherche et d’enseignement et pour les étudiants. Les inscriptions se font en ligne à partir des fiches des stages (voir les modalités d’inscription).

Attention : l’inscription aux stages programmés à Caen se fait via le site du CFCB de Caen.