Archives par étiquette : communication scientifique

Evaluation post-publication et Twitter: l’affaire #arseniclife

A lire sur Slate aujourd’hui: « Comment Twitter a changé la science: L’annonce en novembre dernier par la Nasa d’une découverte qui allait changer la recherche de vie extraterrestre et les débats en ligne entre scientifiques qui ont suivi marquent une révolution dans l’évaluation des études scientifiques. »

Extrait:

L’évaluation par les pairs post-publication —et la science «ouverte» en général— fait de plus en plus d’adeptes dans la communauté scientifique. Toutefois, certains affirment qu’elle est plus efficace en théorie qu’en pratique. L’affaire #arseniclife constitue le premier cas d’article prestigieux à avoir été ouvertement rejeté par la communauté scientifique, influençant la manière dont le grand public l’avait perçu.

C’est l’occasion de jeter un coup d’oeil sur la rubrique « Science Express » du site de Science. Elle y est définie ainsi: « Science Express provides electronic publication of selected Science papers in advance of print. Some editorial changes may occur between the online version and the final printed version. ». La différence avec un site de preprints / pré-publication serait que les articles mis en ligne ici sont déjà validés (et l’article dont il est question ici a son DOI et toutes les caractéristiques d’un article publié). L’affaire #arseniclife montre une inflexion du côté des preprints puisqu’il semble que l’article ne sera finalement publié dans la version papier de Science (ou plus exactement dans sa version « périodique »). Cela fait de « Science Express » un espace intermédiaire entre la prépublication et la publication, qui du coup présente deux degrés de validation: la validation classique, par les pairs sollicités, et la validation post-publication par les pairs volontaires, en quelque sorte.