Archives par étiquette : réseaux sociaux

#DeleteAcademicSocialNetworks ? Les réseaux sociaux académiques en 2016

Affaire #DeleteAcademiaEdu, articles “Do academic social networks share academics’ interests ? (Times higher education du 07/04/2016) ou encore “The ResearchGate Score : a good example of a bad metric” (LSE blog du 09/12/2015)… Un peu perdus parmi tous ces articles, billets de blog et prises de positions dont les réseaux sociaux académiques ont fait l’objet ces derniers mois ? Petite synthèse 2016, après les billets « Pour une utilisation critique des réseaux sociaux académiques » (2014) et « Où en est-on des réseaux sociaux académiques ? » (2015), pour comprendre les débats qui ont fait la une récemment et s’interroger sur la place actuelle des réseaux sociaux au sein d’un écosystème scientifique en mouvement.

Continuer la lecture

Où en est-on des réseaux sociaux académiques ?

Alors que l’utilisation des réseaux sociaux de chercheurs est toujours croissante, que les éditeurs s’y intéressent de plus en plus près et que les formations se développent, il nous semblait intéressant de refaire un point sur la question, un peu plus d’un an après un premier article « Pour une utilisation critique des réseaux sociaux académiques ». Où l’on parlera de réseaux sociaux académiques bien sûr, mais aussi de pratiques d’information des chercheurs, de publication scientifique et de repositionnement des éditeurs, d’archives ouvertes ou encore des professionnels de l’information…

Continuer la lecture

Pour une utilisation critique des réseaux sociaux académiques

L’information n’a pas encore reçu beaucoup d’échos en France : et pourtant cela fait plusieurs mois maintenant qu’Elsevier demande régulièrement le retrait d’articles déposés par leurs auteurs sur le réseau social Academia. Si on le regarde sous l’angle de l’open access, cet exemple souligne incontestablement l’« injustice fondamentale de l’actuel écosystème de la communication académique » (John Dupuis). Mais il met également en lumière l’arrivée à maturité des réseaux sociaux académiques : à l’heure où Elsevier peine à se créer une place sur les outils 2.0 (échec de 2collab en 2011, rachat de Mendeley en 2013), il n’est pas étonnant que celui-ci attaque les nouveaux challengers qui se développent auprès des communautés académiques, après avoir laissé faire. Et ce n’est pas un hasard si Olivier Dumon, managing director chez Elsevier, vient de publier sur le Huffington Post un article intitulé « The Business of Science: Social Networking of Science » : ces challengers ne sont pas sans soulever, eux aussi, un certain nombre de questions.

Continuer la lecture