Archives du mot-clé SHS

La Conférence des Publications en Psychologie de Langue française (C.P.P.L.F.)

La Conférence des publications de psychologie en langue française « a pour objectif de promouvoir des concertations, en vue de définir les meilleures conditions de garantie d’existence et de qualité scientifique des publications, dans le respect des règles déontologiques et des principes éthiques. À cette fin, elle rassemble des acteurs et instances qui concourent à la publication, à la diffusion, à la conservation et à la valorisation des travaux de psychologie, par l’édition de revues, d’ouvrages, imprimés ou numériques. » (art. 2 des statuts).

 

La C.P.P.L.F. est un exemple remarquable de réflexion et d’action collectives se donnant pour objectif d’optimiser les conditions d’évaluation et de caractérisation des disciplines SHS en général et plus spécialement de la Psychologie. Enseignants-chercheurs, praticiens, éditeurs aux sens scientifique et diffuseurs, agrégateurs, sont réunis dans cette association dédiée aux publications de psychologie, qui œuvre dans le sens d’un dialogue constructif avec les instances d’évaluation : il s’agit de modifier de manière significative un certain nombre de principes dont l’inadéquation n’est plus à démontrer dans le domaine SHS ; la Psychologie constitue à cet égard une base de travail fort intéressante. La C.P.P.L.F. a bien voulu inviter l’URFIST de Paris à participer à ses travaux.

Voir le compte-rendu de son A.G. initiale sur le site  de cette Unité.

Manuel Durand-Barthez

Membre de l'URFIST de Paris. Formation SHS, professionnellement plutôt tourné vers les STM.

More Posts - Website

PKP- Scholarly Publishing Conference à Berlin, sur Twitter now !

La 3e conférence du Public Knowledge Project (PKP) se tient actuellement à Berlin jusqu’à mercredi prochain. Les deux premières conférences s’étaient déroulées en 2007 puis en 2009 à la Simon Fraser University à Vancouver, Canada.

Le PKP a été initié en 1998 par John Willinsky, actuellement professeur à la Stanford University School of Education, ainsi qu’à l’University of British Columbia. Ce projet a pour objectif général d’explorer les moyens d’utiliser les nouvelles technologies pour améliorer la valeur professionnelle et publique de la recherche : “son programme de recherche étudie les problématiques sociales, économiques et techniques impliquées dans l’utilisation des infrastructures en ligne et des stratégies de gestion de la connaissance afin d’améliorer à la fois la qualité scientifique, l’accessibilité publique et la cohérence de ce corpus de connaissance dans une forme viable et accessible au monde entier”. D’où son intérêt particulier pour les questions liées au libre accès. Parmi ses réalisations, on compte l’Open Journal Systems (OJS- qui compte une liste impressionnante de revues; la plateforme Manuscrits du Cléo utilise ce logiciel pour la gestion électronique des soumissions d’articles), l’Open Conference Systems (avec une liste non exhaustive de conférences) et l’Open Harvester Systems (permettant de créer des index de métadonnées OAI). Et en cours de développement, l’Open Monograph Press.

Parmi les multiples interventions de la conférence, on notera celle de Pierre Mounier, directeur adjoint du Cléo, qui présentera (demain) le nouveau modèle économique Freemium développé pour la plateforme OpenEdition (qui regroupe Revues.org, Hypothèses et Calenda).

Et pour ceux qui n’ont pas eu la chance d’aller faire un tour à Berlin cette semaine, la conférence peut être suivie sur Twitter (#pkp2011). Merci à Pierre, entre autres, de nous en faire profiter !

 

Une bibliothèque open access en SHS

La bibliothèque de l’OAPEN (Open Access Publishing in European Networks) est désormais ouverte, elle a été présentée à l’occasion de la Foire du livre de Francfort. On se souvient des débuts du projet, développé dans le cadre du programme eContent Plus de la Commission européenne (jusqu’à 2011), et de cette perspective d’un modèle d’édition numérique en accès ouvert, visant la publication de livres en Sciences humaines et sociales, pour une plus grande visibilité de la recherche européenne et un accès facilité aux publications scientifiques de haut niveau. Le consortium réunit aujourd’hui neuf partenaires, Presses universitaires et universités européennes (Pays-Bas, Allemagne, Danemark, France, Grande-Bretagne, Italie).

La bibliothèque est lancée avec 694 titres. On y remarque une nette prédominance des éditeurs néerlandais. Les domaines les plus représentés sont respectivement les Sciences sociales (289 titres) et les Sciences Humaines (217 titres); viennent ensuite : Arts (79 titres), Mathematics and science (61 titres), Economics, finance, business and management (50 titres), Law (46 titres), Literature and literary studies (41 titres), Reference, information and interdisciplinary subjects (29 titres), Language (23 titres), les thématiques restantes passant au dessous du seuil de la vingtaine de livres.

L’accès aux documents peut se faire via des filtres par catégories : éditeurs, sujets, années, avec possibilité de combiner ces filtres. L’interface propose aussi de naviguer dans la liste des titres ou des auteurs et présente par ailleurs un moteur de recherche qui permet d’exécuter soit une requête sur le texte intégral avec opérateurs booléens et de proximité, soit une requête sur le titre, l’auteur , le sujet et l’année. On peut accéder à la notice en cliquant sur le titre et rebondir sur les liens (auteur, sujet). Les livres sont consultables au format PDF. L’interface permet en outre de créer sa propre sélection de titres pendant la session de recherche et de l’envoyer par e-mail.

On suivra avec grand intérêt le développement de cette nouvelle bibliothèque numérique pendant les mois qui viennent.

Edition scientifique en SHS

A lire : l'étude sur l'édition scientifique française en sciences humaines et sociales : le rapport de synthèse, et le document global  "l'économie de l'édition française de recherche en SHS ".

Le site du TGE Adonis annonce en effet la parution de cette étude réalisée par le GFII pour le TGE Adonis et visant un état des lieux précis, un examen des spécificités, des atouts et des faiblesses de l'édition SHS, avec la perspective de dégager des modèles possibles et des stratégies pour l'avenir.

MLM