« Il révolutionne le monde de la recherche documentaire. »

Voilà comment la presse américaine qualifie Folley Reginald Sicamore, l’ex-doctorant du prestigieux M.I.T.  Son article à paraître à la une du prochain numéro de "Nature" détaille cette extraordinaire découverte qui ouvrirait l’ère de la "recherche d’information par sondage mémoriel". Voici le récit (traduitde l’anglais) de la découverte de F.R. Sicamore :

"Nous mettons en présence un spécialiste de la recherche
d’information et un enfant de 12 ans. Nous demandons à l’enfant de
poser la question qu’il souhaite au spécialiste. Tous deux sont équipés
d’un casque émetteur d’ondes magnétiques (semblable à ceux utilisés en
médecine pour les encéphalogrammes) et reliés à un prototype
d’ordinateur utilisant des puces en silicium souple, dernier né des
matériaux composites. Sur cet ordinateur, on a simplement pris soin
d’ouvrir le site web du moteur de recherche Google. Quand l’enfant
formule sa question à haute voix, celle-ci est instantanément traduite
en équation booléenne et soumise au moteur Google. Les réponses du
moteur sont alors envoyées dans le cerveau du professionnel de la
recherche d’information par le biais du casque émetteur d’onde."

Et
c’est là qu’entre en compte l’algorithme neuronal révolutionnaire
développé par Sicamore : "celui-ci va "sonder" la mémoire à long terme
du spécialiste, extraire la sémantique de tous les éléments qui
correspondent à tout ou partie de la requête de l’enfant et comparer
ces résultats avec ceux de Google. Il ne reste plus alors qu’à
"afficher" dans l’esprit de l’enfant les résultats croisés de Google et
du spécialiste. L’opération ne prend pas plus de 2 secondes. Elle a été
testée sur une batterie de plus de 6000 questions et 300 sujets (150
enfants de 12 à 15 ans et 150 spécialistes de la recherche
d’information). La pertinence des résultats représente un saut
qualitatif et quantitatif de facteur 100 par rapport à une recherche
classique."

Adieu donc l’analyse et le dépouillement
fastidieux des trop longues pages de résultats offerts par les moteurs,
oublié le dificile apprentisage de la logique booléenne et des langages
d’interrogation de chaque outil de recherche d’information. F.R.
Sicamore conclut son article en annoncant, je cite, "(…) la fin définitive de l’ère de la documentation telle qu’elle s’est constituée
depuis la seconde guerre mondiale, et l’inutilité désormais avérée de
l’ensemble des langages documentaires et autres plans de classement.
Seuls suffisent désormais les ressources mnésiques de l’expertise
individuelle.
"
* Lien d’Internet Actu vers les BCI (Brain Computer Interfaces) 
* lien vers l’article de Nature   
* présentation de l’expérience au M.I.T.
* interview de F.O. Sicamore dans "The Atlantic Online"
* partenariat avec Google

OE
 


1 réflexion sur « « Il révolutionne le monde de la recherche documentaire. » »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.