Un moteur P2P peut-il remplacer Google ?

C’est au départ l’initiative "Frutch" de Jérôme Charron sur Motrech qui m’a alerté sur ces initiatives de moteurs collaboratifs, fonctionnant en P2P et qui pourraient à court ou moyen terme constituer une alternative à l’hégémonie des trois grands (voir le message et le commentaire – réservés – sur Motrech)
Est-ce possible ? Où en est-on ? Quelles ont-été et quelles sont les tentatives actuelles de développement ?

Après quelques péréginations sur le net voici les 3 seules références
trouvées (en excluant volontairement tous les projets liés à Bittorrent
et au P2P quasi exclusivement tourné vers l’audio et/ou la vidéo,
laquelle exclusion volontaire ne doit pas laisser présager d’un
désintérêt pour cet aspect. Pour fouiller ledit aspect voir Internet Actu) : )
3 références seulement donc :
**http://jigle.com/ : joli logo mais projet avorté.
**http://www.yacy.net/yacy/ : chacun contribue à l’index global.
**http://nutch.sourceforge.net/docs/fr/
: actuellement le projet le plus "abouti" ou ayant le plus de chances
d’aboutir. En tout cas celui comptant le plus de membres  "actifs".

Soit finalement (très) peu de choses. La réponse à la question initiale serait-elle donc "Non" ?

Pourtant cette voie de la recherche P2P (pourrait) présente(r) de
nombreux avantages. Ces deux pages en listent rapidement quelques-uns :
http://www.searchtools.com/info/peer-to-peer.html http://www.brendonwilson.com/ideas/p2psearch/

Que pensent les experts et gourous dont regorge le web de cette question ?
Danny Sullivan de "Searchenginewatch" s’était posé la question : "will P2P search replace search engines ?" et était plutôt dubitatif.
Info, indice ou les deux : l’article en question date de Février 2001.
Il correspond au sujet qui agita cette année là le monde des outils de
recherche : l’annonce par une start-up (i5) du lancement d’un moteur de
recherche P2P baptisé "pandango" et qui devait "toucher Google en plein coeur." Quelques années plus tard, Google est encore là et le nom de domaine Pandango.com est à vendre.
Et justement, les 3 grands là-dedans me direz-vous ?
Microsoft pourrait-il faire de Longhorn un moteur P2P ?.
En parallèle de son idylle avec l’annuaire Dmoz (modèle d’annuaire
collaboratif partagé) Google flirte depuis peu avec les modèles open
source de Wikipedia
et ce flirt pourrait s’étendre à d’autres initiatives (pourquoi par
exemple ne pas imaginer une utilisation "P2P" des machines d’université
dans le cadre du projet de numérisation des ouvrages desdits bibliothèques …).

Derrière tout cela, une autre approche, à une autre échelle (mais peut-être pas si lointaine), celle du Grid Computing
: la partage des ressources de nos machines à l’échelle de la planète.
Des acteurs majeurs de l’information du point de vue des processeurs et
des infrastructures tels Hewlett-Packard, IBM, Intel, et Sun
Microsystems sont déjà réunis en consortium pour déployer les premières applications.
A ce niveau là ce n’est plus simplement de l’évolution des outils et
des pratiques de recherche dont il est question, mais plus globalement
d’une refonte de l’architecture de l’Internet telle que nous la
connaissons aujourd’hui.

Signalons à ce sujet un projet hybride entre "recherche P2P" et "grid computing" : http://www.grub.org/ qui propose d’utiliser les ressources de votre machine pour scanner et indexer les chemins non-visibles du web.

Alors le P2p sera-t-il le modèle de demain pour chercher de
l’information sur le web ? Difficile à dire. Mais les indices sociétaux
(essor des modèles P2P de type Bittorrent), les avancées technologiques
(grid computing) et certaines accointances de nos moteurs laissent en
tout cas la question clairement ouverte.
D’autant qu’un autre modèle prend lentement mais surement sa place,
celui du filtrage collaboratif (les netchercheurs appartenant à une
même communauté ou partageant des centres d’intérêts bénéficient de
l’historique et de l’évaluation des résultats de recherche lors de
requêtes précédentes, voir l’exemple des Search Party d’Eurekster)

Cet alliage entre filtrage collaboratif & moteur P2P pourrait être une alchimie décisive.

OE


2 réflexions au sujet de « Un moteur P2P peut-il remplacer Google ? »

  1. Yves

    Pour +d’info concernant la demarche de microsoft dans le domaine :
    http://www.social-computing.com/showitem.php?ID=122

    Concernant la recherche distribuee, le site http://www.human-links.com est toujours up ;-) et notre projet parfaitement adaptable aux problematiques des chercheurs et d’une facon plus generale aux pbs de recherche distribuee sur Internet … les premiers pas des grands moteurs vers l’indexation des disques durs sont deja faits, maintenant il faut lier tout ca…
    Tres cordialement

    Répondre
  2. Jérôme Charron

    Olivier,
    Une approche P2P est peu probable car non réaliste. Voici rapidement ses avantages/inconvénients:

    1(+). Répartition de la charge CPU
    2(+). Répartition de l’espace de stockage
    3(+). Répartition de la bande passante (en crawling)
    4(-). Temps de réponse élevés (il faut interroger non pas un ordinateur, mais plusieurs).
    5(-). Ne garanti pas nécessairement que l’interrogation a été menée sur toute la base indexée (pour otenir un temps de réponse acceptable, il faut n’interroger que les voisins les plus proches du réseau).
    6(-). Consommation de bande passante totale (répartie) élevée lors de la recherche.

    En revanche, le Grid Computing tel que Grub peut être intéressant:
    1(+). Répartition des ressources CPU pour l’indexation.
    2(+). Répartition de la bande passante => diminution de la bande passante totale si le volume des données indexées est inférieur au volume des données brutes (dépend donc fortement de la représentation des données)
    3(+). Temps de réponses standards.
    4(-). Pas de répartition de l’espace de stockage

    Le bilan est donc:
    * Le P2P pour un moteur de recherche – NON
    * Le grid computing pour un moteur de recherche – plutôt OUI, mais avec des réserves.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *