La Cour des Comptes va-t-elle chercher Quaero ?

Qui se souvient de Quaero, présenté (à tort) lors de sa naissance en 2005 comme le futur Google européen, en réalité programme de recherche franco-allemand, mobilisant de nombreux acteurs autour du multimédia,  puis programme franco-français après le départ des Allemands… ?

Aujourd’hui, le projet, transformé en usine à gaz comme on sait les faire,  serait devenu ruineux et aurait du plomb dans l’aile, si l’on en croit Réseaux.télécoms.net :
 » Porté à bout de bras par le corps des Mines, avec Thomson comme chef de
file, ainsi qu’une bonne vingtaine de partenaires industriels (France
Télécom, Exalead, Jouve, Bertin, LTU Technologies, Vecsys),
audiovisuels (INA) ou issus du monde de la recherche (Inria, CNRS) et
avec le soutien actif d’Oseo, ce ne sont pas moins d’une centaine de
millions d’euros de subventions publiques sur cinq ans qui sont en
train de partir en fumée. »

Et la Cour des Comptes s’y intéresserait…

Si c’est confirmé, triste fin pour un projet qui était prometteur et a fait rêver quelques temps les tenants d’une alternative européenne à Google.  Bien sûr, il faudrait regarder de plus près le bilan de Quaero, en matière d’innovations sur le traitement et la recherche des images, etc.

Quoi qu’il en soit, Brin et Page peuvent dormir tranquilles : ce n’est pas demain que les Européens rivaliseront avec les Américains en matière de moteur de recherche (entre autres) !
Là aussi, l’Europe…  se cherche  ;)

AS


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.