UPMC / ScienceDirect : une mise à jour

Un premier billet avait relayé l’information : en octobre 2010, l’Université Pierre et Marie Curie (UPMC) publiait sur son site une dépêche AEF indiquant que, suite au constat d’une politique tarifaire trop contraignante et défavorable, le conseil scientifique de l’université s’était prononcé en faveur de la résiliation de son abonnement aux revues en ligne d’Elsevier via la plateforme ScienceDirect. La dépêche précisait que les 20 revues les plus consultées représentaient 15,4% des consultations, la moitié des consultations étant assurée par 152 revues, sur les 2383 titres disponibles dans la « Freedom collection ».

En janvier, une deuxième dépêche annonce que  « au terme d’une négociation difficile avec l’éditeur Elsevier, et grâce à l’entremise de Couperin, consortium universitaire de publications numériques, l’UPMC rejoint le groupement de commande national ‘Freedom collection’, pour la période 2011-2013 », la négociation ayant permis notamment « une réduction significative du périmètre du portefeuille de titres » ainsi que l’engagement de l’éditeur à « tester, dès 2011, un nouveau modèle de tarification qui devra être étendu à l’ensemble du groupement de commande national en 2013« .

Outre l’augmentation annuelle de 5 à 10% imposée par l’éditeur, un des problèmes majeurs est la quasi-obligation pour les bibliothèques de privilégier l’abonnement à la collection complète (du fait de tarifs dissuasifs appliqués aux sélections de titres souhaités par les bibliothèques).

En parallèle, l’UPMC s’engage dans le développement du libre accès grâce à la mise en place d’un portail Hal-UPMC qui permet, depuis janvier, de donner accès à la production scientifique de l’université. Ce portail recense déjà plus de 6000 documents, dont près de la moitié sont des articles publiés dans des revues à comité de lecture.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *