Évaluation en SHS : mesures et usages

Le 24 juin 2011, Jaques DUBUCS, responsable du Service Stratégie de la recherche et de l’innovation, Secteur Sciences humaines et sociales (SHS) à la Direction générale pour la recherche et l’innovation (DGRI) du Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, a animé la 8ème séance du Groupe de réflexion sur l’analyse et la caractérisation de la production scientifique de l’URFIST de Paris.

Cette session de notre Atelier lui a donné l’occasion de développer amplement et de débattre de façon approfondie un précédent propos synthétiquement exposé lors du colloque que l’IN-SHS du CNRS avait consacré à ce thème les 9 et 10 juin 2011, sous le titre “Évaluation des productions scientifiques : des innovations en SHS ?”.

Le compte-rendu de cette séance est visible sur le site de l’URFIST de Paris.

Un axe de travail assez vaste se profile face à la communauté SHS pour favoriser son ouverture, en concevant notamment des indicateurs qui la valorisent.

« L’anthropisation des sciences de la nature » et la volonté « d’abaisser l’indice de viscosité du flux SHS en France », constituent, à côté d’indicateurs adaptés, des facteurs de valorisation de ce grand domaine de la connaissance, souvent opposé de manière indue aux sciences expérimentales. La tâche est immense et d’une brûlante actualité…

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.