Créer un style pour Zotero correspondant à une norme bibliographique juridique : retour d’expérience bordelais. Billet invité

Ce billet a été rédigé par Frédérique Flamerie de Lachapelle, conservatrice des bibliothèques à la direction de la documentation de l’Université de Bordeaux et membre de la rédaction du blog Zotero francophone. Compte Twitter : @fflamerie

Escalator et escaliers à Lisbonne

Auteur : Daniel Kulinski – CC BY-NC-SA https://www.flickr.com/photos/didmyself/32714095277

Ce billet détaille les choix de méthode et d’outils effectués pour produire le fichier CSL Université de Bordeaux – Ecole doctorale de droit (French) dans le cadre du projet Citer des références juridiques de l’Urfist de Bordeaux, en partenariat avec la direction de la documentation de l’université de Bordeaux.

Il se focalise sur la démarche de transposition en un fichier CSL du style bibliographique formalisé dans le guide Citer des références bibliographiques juridiques, pour une utilisation du style intégrée à Zotero. Nous n’abordons pas la première phase du projet, ayant conduit à la publication de la première édition du guide ; nous vous invitons à consulter la page du projet sur le site de l’Urfist de Bordeaux pour plus de détails à ce sujet. Le point de départ demeure donc un point intermédiaire à l’échelle du projet dans son ensemble. Au-delà du point d’arrivée que constitue la publication du style et du matériel associé, nous proposerons en conclusion quelques perspectives de prolongement.

Sans reprendre l’ensemble des propos liminaires à la deuxième édition du guide, soulignons que cette phase du projet avait pour objectif de traduire les consignes de la première édition en instructions applicables par un logiciel. Il ne s’agissait pas d’écrire un nouveau guide, ni même de remettre en cause les choix méthodologiques de la première édition au profit de simplifications que des considérations techniques auraient rendu nécessaires. C’est donc au contraire un principe d’économie qui a guidé la démarche générale. Dans cette perspective, si certaines règles définies dans la première édition du guide ont été explicitées ou modifiées pour rendre possible l’automatisation par Zotero, les changements ont été minimes et limités à des ajustements nécessaires.

Collaboration, documentation et réutilisation

La méthode et les outils choisis ont répondu à un triple enjeu de collaboration, de documentation et de réutilisabilité des contenus produits.

La collaboration s’entend tout d’abord entre les acteurs du projet, aux profils complémentaires. L’éditeur du guide, maîtrisant parfaitement les normes bibliographiques du droit, a ainsi été sollicité à plusieurs reprises pour valider des propositions d’évolution rendues nécessaires par le langage CSL, ou dont l’impact était estimé mineur en regard du gain pour l’écriture du style CSL. En l’absence de connaissance des pratiques de la citation juridique, il aurait en effet été difficile de savoir sur quel élément de consigne il était possible de transiger ou non.

La collaboration, ensuite, s’entend également entre les acteurs du projet et les utilisateurs finaux, en premier lieu et avant tout les utilisateurs locaux pour lesquels le projet a été conçu, l’Ecole doctorale de droit de l’université de Bordeaux. La première édition du guide a suscité des retours formels ou informels au-delà de son public cible initial, de la part d’un public plus large, universitaire ou non, concerné par la citation de références juridiques. Il s’est donc agi de permettre non seulement aux destinataires directs mais plus largement à la communauté de juristes utilisatrice de Zotero de suivre le projet et éventuellement d’y contribuer, a minima en testant le fichier CSL. Une séance de tests et d’échanges avec des doctorants de l’Ecole doctorale de droit de l’université de Bordeaux a d’ailleurs été organisée lorqu’une première version fontionnelle du fichier CSL a pu être finalisée, à la mi-septembre 2019. Cette séance a notamment conduit à la révision certains des paramétrages effectués (par exemple le délimiteur pour les citations multiples en note de bas de page) et à l’intégration de nouveaux types de documents, les articles de presse et de magazine (voir l’issue GitHub pour l’ajout des modèles correspondant à ce type de document).

La démarche de documentation s’entend elle aussi dans cette double dimension interne et externe. D’un point de vue interne, nous souhaitions documenter tous les choix et les discussions qui ont jalonné la production du style. D’un point de vue externe, il convenait de fournir aux utilisateurs les éléments suffisants pour pouvoir utiliser le style de façon optimale. Le fichier CSL implique en effet quelques spécificités dans le paramétrage et l’usage des modules de traitement de texte de Zotero, ainsi que dans la saisie des données dans la bibliothèque Zotero. Si le recours à des champs indirects ou détournés a été limité au maximum, les spécifications du style n’ont pas permis d’en faire l’économie pour certains cas précis, par exemple pour les rôles de préfacier ou de directeur de thèse, qui ne sont pris en charge ni par CSL ni par Zotero.

L’enjeu de la réutilisation, enfin, met en évidence une autre catégorie d’utilisateurs potentiels, les réutilisateurs du fichier CSL ou de la documentation. Si les licences Creative Commons sous laquelle sont publiés le fichier CSL, la documentation et le guide autorisent de fait leur réutilisation, nous avons eu à coeur de la favoriser, en respectant au maximum les bonnes pratiques d’écriture CSL, en commentant le fichier CSL pour en faciliter la compréhension, enfin en publiant la documentation sous un format ouvert.

Les outils : GitHub, ReadtheDocs et groupe Zotero

Le principe d’économie évoqué précédemment s’est traduit dans le nombre et le choix des outils, en évitant de démultiplier les interfaces ou les plateformes utilisés.

GitHub s’est dès le départ imposé comme un outil pivot pour le projet. Disposer d’un historique documenté de toutes les modifications apportées au fichier de code CSL constitue bien sûr un atout majeur. Le dépôt csl_ed_droit_ubx sur GitHub a aussi permis de centraliser et de suivre toutes les discussions grâce aux issues (voir par exemple la discussion sur la mention d’édition), et d’ouvrir ces discussions à des contributions extérieures à l’université de Bordeaux, voire extérieures à la communauté de l’enseignement supérieur et de la recherche français.
La fonctionnalité de wiki de GitHub a aussi été mise à profit, principalement pour la page Contribuer au projet.

Un second dépôt GitHub csl_ed_droit_ub_documentation alimente les fichiers de la documentation du style CSL – Université de Bordeaux – Ecole doctorale de droit hébergée et publiée sur ReadtheDocs. Cette documentation constitue une version augmentée du guide “Citer des références bibliographiques juridiques”.

Elle comporte tout d’abord des indications pour le paramétrage et l’usage de Zotero, ainsi que des notes d’application générales communes à tous les types de document, à partir notamment des “Recommandations particulières” du guide – voir la section “Lisez-moi”.

Pour chaque type de document, elle intègre de plus des notes d’application dans Zotero et pour chaque exemple le lien vers le document correspondant dans la bibliothèque de groupe – voir la section “Modèles de citation des différents types de documents”.
Enfin, elle est versionnable et disponible aux formats html et aux formats pdf. Le langage ReStructuredText a été privilégié à Markdown, notamment en raison de ses possibilités de mise en forme étendues.

Le dernier outil se révèle finalement le premier, celui que nous avons mis en place avant même de travailler sur le fichier CSL, à savoir une bibliothèque de groupe Zotero, accessible librement en lecture depuis la page du groupe Zotero “style_csl_ed_droit_bx”.

Cette bibliothèque rassemble sous la forme de documents Zotero tous les exemples mentionnés dans la première édition du guide, et en comporte de nouveaux créés pour la deuxième édition. Ces nouveaux exemples illustrent d’une part des cas précisés, tels que les chapitres de livre et les articles de mélanges, relevant tous deux du type “contribution à un ouvrage”, et d’autre part des cas ajoutés dans la deuxième édition, tels que les articles de presse et de magazine.

A l’instar des autres outils, la bibliothèque Zotero est utile à la fois en interne et en externe, à la fois pour l’écriture du fichier CSL et pour la bonne appropriation et le bon usage du style par les utilisateurs.

Du point de vue de l’écriture du fichier CSL, on peut ainsi s’assurer aisément de transposer correctement les consignes de mise en forme. Le recours à des exemples préexistants facilite également le dialogue et les échanges avec les auteurs des consignes.

Du point de vue de l’utilisation du style, on dispose de modèles pour enregistrer correctement les documents dans sa bibliothèque, de façon à ce que toutes les informations soient saisies sous la forme et dans le champ appropriés (directeur de thèse, titre abrégé de mélange par exemple).

Ce récapitulatif des outils ne serait pas complet si l’on ne mentionnait pas les logiciels utilisés pour l’écriture du fichier CSL, à savoir l’éditeur CSL Zotero, combiné à un éditeur de texte. Pour davantage de détails, nous vous recommandons le billet consacré à ce sujet sur le blog Zotero francophone.

COLLECTIF, « Quel outil pour éditer des styles CSL? », sur Le blog Zotero francophone [en ligne], publié le 15 janvier 2018, [consulté le 5 juin 2019]. https://zotero.hypotheses.org/758

Perspectives

Si la publication au début de l’année 2019 d’une nouvelle édition du guide “Citer des références bibliographiques juridiques”, du fichier CSL et des ressources associées constituent une forme d’aboutissement, des pistes de prolongement du projet se dessinent également.

Une première perspective concerne l’augmentation de la typologie documentaire prise en charge, par le style et/ou le fichier CSL. Le guide comporte en effet déjà des indications pour la citation des jugements et arrêts et des codes ; l’intégration de ces consignes au fichier CSL sera étudiée. A la suite des articles de presse et de magazine ajoutés dans la deuxième édition, de nouveaux types de document comme les communications orales dans des congrès et les posters pourraient par ailleurs être ajoutés, en fonction des demandes des utilisateurs. Une procédure a été définie pour soumettre ces demandes, elle est accessible depuis le projet sur GitHub : page Contribuer au projet > Demander la prise en compte d’un nouveau type de document.

Une deuxième perspective porte sur l’utilisation de certaines des ressources associées au style (la bibliothèque de groupe notamment) lors de formations documentaires, pour sensibiliser les usagers à la qualité des données bibliographiques de leur bibliothèque Zotero. Cette perspective a notamment été évoquée lors de la formation “Citer des références…” organisée par l’Urfist de Bordeaux en partenariat avec la direction de la documentation de l’université de Bordeaux.

Enfin, une dernière perspective, non des moindres mais plus lointaine car relevant d’autres projets et d’autres acteurs, porte sur la réutilisation du fichier CSL pour la création d’un nouveau style. Il pourrait s’agit d’un style pour le domaine juridique mais répondant à des normes différentes (comme celles de RefLex par exemple), comme d’un style adapté à un domaine disciplinaire différent et répondant à d’autres normes.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.