Motion de l’association du réseau des Urfist contre le projet de loi de programmation de la recherche pluriannuelle (LPPR)

L’association du réseau des Unités régionales de formation à l’information scientifique et technique (URFIST) a pris connaissance du projet de loi de programmation de la recherche pluriannuelle (LPPR) et tient à exprimer son opposition à ce projet, qui constitue une menace pour la réussite et l’indépendance de la recherche publique française.

L’association du réseau des URFIST considère que les conditions nécessaires au rayonnement et à l’attractivité de la recherche publique française passent notamment par :

  • La garantie et l’augmentation significative des budgets récurrents de l’ensemble des établissements afin de donner aux chercheurs et enseignants-chercheurs une plus grande sérénité et la liberté d’action pour mener une recherche ambitieuse, moins tributaire des financements ponctuels.
  • La garantie d’une recherche publique indépendante, basée sur la collaboration et la confiance et non sur le clivage entre les chercheurs qui, comme l’a souligné le Comité d’Éthique du CNRS (COMETS), est propice au développement de conduites inappropriées [1].
  • Un renforcement de l’emploi permanent et statutaire, pour lutter contre la précarité croissante des personnels de l’enseignement supérieur et la recherche, précarité qui risque d’être renforcée avec la mise en place des « tenure tracks » et CDI de mission scientifique proposés par la LPPR.
  • Une juste rémunération des personnels de l’enseignement supérieur et de la recherche par une véritable revalorisation salariale et des carrières motivantes.

L’association du réseau des URFIST déclare en outre son attachement aux libertés universitaires et au statut particulier des chercheurs et enseignants-chercheurs.

Par conséquent l’association du réseau des URFIST demande que le projet de loi actuel soit abandonné et qu’un nouveau projet voie le jour, élaboré de façon collégiale par les personnels de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.

 

[1] ‘Communiqué du Comité d’Éthique du CNRS (COMETS) portant sur les textes du projet de Loi de Programmation Pluriannuelle de la Recherche, rendus publics en juin 2020.’, COMETS, 2020 <https://comite-ethique.cnrs.fr/1932-2/>


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.