[Appel à contributions] Colloque « Étudier les pratiques numériques au sein des communautés scientifiques »

Initiée par le Comité pour la science ouverte, l’enquête nationale SOSP – State of Open Science Practices in France a pour but de faire un état des lieux des pratiques en matière d’outils numériques et de données de la recherche dans les communautés scientifiques françaises. Après un état de l’art à l’échelle nationale et internationale, le questionnaire en ligne a récolté près de 1 100 réponses, et 30 entretiens semi-directifs ont été passés courant 2020. Le traitement des données récoltées est en cours d’achèvement, en vue de leur communication et de leur mise à disposition.

Pour mieux appréhender les changements et les nouvelles problématiques induits par le numérique et les données de la recherche dans les pratiques des chercheurs, les enquêtes se développent en France et à l’étranger. Au-delà des résultats des enquêtes, ce sont la conception, la passation, l’analyse, la communication des résultats et la reproductibilité de ces enquêtes qu’il convient désormais d’interroger de manière globale.

Le colloque Étudier les pratiques numériques au sein des communautés scientifiques. Regards sur les outils et les données au prisme de la science ouverte se tiendra en ligne le jeudi 24 juin.

Les soumissions sont attendues pour le 19 avril, sur la plateforme Sciencesconf.

Site du colloque : https://opensp.sciencesconf.org/

CONTRIBUTIONS ATTENDUES

Les contributions attendues ne se focalisent pas sur une discipline. Les équipes qui ont porté des enquêtes sur les pratiques numériques des chercheurs ou autour des données de la recherche peuvent être de la même discipline ou pluridisciplinaires. Il est également attendu des propositions de personnel d’appui à la recherche ou des professionnels de l’information qui ont mené des enquêtes ou souhaitent en développer.

Les propositions pourront exposer des enquêtes selon des échelles d’observations trans-nationales, nationales ou à l’échelle d’un regroupement d’établissements ou d’un établissement de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Les propositions doivent soulever des enjeux réflexifs, éthiques et méthodologiques, liés aux différences disciplinaires, à l’acculturation des répondants, à la définition des termes, aux catégories, aux classifications mobilisées et aux choix techniques. Elles doivent également prendre en compte la réception de ces enquêtes auprès des publics d’enquêté.e.s et plus largement des publics concernés ou des pilotes des organismes de recherche. L’objectif est de proposer un espace de discussion sur les représentations des chercheurs issues de ces enquêtes et d’interroger les modalités d’évaluation que ces enquêtes peuvent mettre en place.

Les méthodes qu’elles soient quantitatives ou qualitatives reposent sur des choix menés par les équipes de recherche que nous souhaiterions examiner tant dans les difficultés rencontrées dans la cadre de la conception, de la passation que de l’analyse. La complémentarité par des méthodes mixtes peut être une contribution importante pour les échanges.

Il est attendu des propositions qu’elles mettent en avant leur angle d’observation, notamment par leur champ disciplinaire, les publics ciblés ou l’environnement de la passation et qu’elles s’appuient sur un corpus de résultats le plus accessible possible.  Les méthodes d’analyse, les logiciels mobilisés permettront de contextualiser les critiques potentielles autour de ces enquêtes.

Au-delà des enquêtes, autour des pratiques numériques dans les communautés scientifiques, la multiplicité des logiciels accessibles, conduisent à créer des bases d’outils numériques pour orienter les choix des chercheurs. Ces bases sont mises à disposition des communautés scientifiques selon des formats divers. Les propositions attendues apporteront une réflexion sur les enjeux de la communication de ces bases, sur la granularité à adopter dans leur description, les classifications à développer et leurs usages.

 

L’APPEL À PARTICIPATION ATTEND DES PROPOSITIONS S’INTÉRESSANT AUX SUJETS SUIVANTS :

  • Les enjeux épistémologiques et éthiques de l’observation, de l’analyse, de la représentation et de la communication sur les pratiques des communautés scientifiques
  • Les enjeux méthodologiques selon que les approches soient quantitatives, qualitatives ou mixtes
  • Les enjeux de visualisation des résultats
  • Les enjeux de reproductibilité et d’accessibilité des résultats (données, code source) selon les contraintes légales
  • Les enjeux de mise en récit de pratiques collectives dans le cadre d’une observation individuelle
  • Les enjeux de réception de ces enquêtes dans leur caractère évaluatif, prescriptif voire performatif
  • Les enjeux de prescription dans le développement d’applications, ou toute autre solution de classification des logiciels ou autres services numériques à destination des communautés scientifiques

IL EST POSSIBLE DE PROPOSER DES COMMUNICATIONS SUR DES PROJETS EN COURS OU FINALISÉS.

 

MODALITÉS DE PARTICIPATION AU COLLOQUE

  • une communication « longue »
  • une présentation courte d’études ou d’enquêtes en cours
  • une présentation courte de solutions numériques (sites web, blog, git de mise en valeur de résultats d’enquêtes, de classification d’outils, logiciels, etc.)

Présentation longue (20 minutes et 10 minutes de discussion) et présentation courte (10 minutes lors d’une session d’échange)

Pour chaque proposition sélectionnée, l’un ou l’une des auteurs ou autrices s’engage à s’inscrire au colloque et à présenter sa communication.

 

INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES

Le colloque sera en visioconférences et filmé pour une potentielle valorisation ultérieure

 

CALENDRIER

  • 19 avril 2021: date limite de soumission par ScienceConf
  • 19 mai 2021 : Réponse du comité scientifique aux autrices et auteurs
  • 14 juin 2021 : Réception des textes finaux des propositions (10 000 à 15 000 signes textes longs, 10 000 signes maximum textes courts) retenues
  • 24 juin 2021 : Colloque en visioconférence

 

VALORISATION ENVISAGÉE

Un recueil des textes de l’ensemble des propositions retenues sera mis en ligne sur le site du colloque et déposé sur l’archive ouverte HalSHS

Une sélection de communications sera invitée à participer à une dataparty organisé le 25 juin 2021 à Lyon en présentiel si les conditions sanitaires le permettent

 

COMITÉ SCIENTIFIQUE

  • Christophe Boudry (URFIST de Paris, Ecole nationale des chartes ; Université de Caen Normandie)
  • Violaine Louvet (UAR 3758 – GRICAD)
  • Olivier Le Deuff (MICA – Université Bordeaux Montaigne)
  • Mabrouka El Hachani (Elico – Université Lyon 3)
  • Hadi Quesneville (UR INRAE 1164 – Unité de Recherches en Génomique-Info)
  • Sandrine Wolff (BETA – Université de Strasbourg)

 

COMITÉ D’ORGANISATION

  • Aline Bouchard (Urfist de Paris, École nationale des chartes)
  • Claire Denecker (Urfist de Lyon, Université Claude Bernard Lyon 1)
  • Valentyna Dymytrova (ELICO, Université Lyon 3)
  • Gabriel Gallezot (Urfist Méditerranée, Université Côte d’Azur)
  • Mariannig Le Béchec (ELICO, Université Claude Bernard Lyon 1)
  • Stéphanie Rennes (INRAE, UMR BETA Université de Strasbourg)

CONTACT

  • Mariannig Le Béchec : mariannig [dot] le-bechec [at] univ-lyon1 [dot] fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.