SPARC Open Access Newsletter en mai

Toujours aussi riche, cette newsletter mensuelle est décidément la “Bible » de l’OA. Voici quelques points retenus de cette livraison du mois de mai (n°121) dans laquelle Peter Suber 

  • annonce l’ouverture avec Robin Peek de l’Open Access Directory
    (OAD)  dont le but est de rassembler et de permettre la mise à jour
    collective des informations sur le libre accès. Il se base sur du
    matériel de veille et des listes d’informations factuelles rassemblés
    par Peter Suber depuis plusieurs années.
  • liste un (grand) nombre de questions à résoudre
    à propos du libre-accès (à propos de l’accès, les modèles économiques
    des revues et des ouvrages, les logiciels, les attitudes et pratiques
    des chercheurs, les universités, les agences de financement). Cette
    liste est déposée parmi d’autres (et notamment une liste des recherches
    en cours) sur l’OAD.
  • liste les récentes politiques d’obligation de dépôt en libre accès adoptées par des institutions
  • reprend l’annonce du lancement du programme de labellisation des journaux en libre accès (« Seal for Open Access journals program ») par SPARC Europe et le DOAJ
  • et celle de la parution en avril dernier du livre blanc par SPARC et The Science Commons : “Open doors and open minds:  What faculty authors can do to ensure open access to their work ».
  • liste quelques récentes décisions prises par des éditeurs
    scientifiques qui indiquent que ceux-ci  sont en train d’intégrer une
    autre manière de voir et de gérer la propriété intellectuelle des
    articles scientifiques  (Rockefeller University Press, BioOne, Taylor
    & Francis). 
  • montre que le projet SCOAP3  continue sa progression.
  • donne des informations sur de nouvelles archives (comme Hprints,  the Nordic arts and humanities e-print archive, hébergée sur HAL, et qui a été officiellement ouverte en avril dernier).

AM


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.