L.O. sur Arpanet

L'histoire de la première (tentative de) connexion sur Arpanet est connue depuis longtemps et circule sur de nombreux sites. Le 29 octobre 1969, Charles Kline, étudiant à UCLA, cherche à se connecter à l'ordinateur du SRI, à Stanford, via les IMP, ces premiers "noeuds" du réseau. Il double la connexion informatique d'une communication téléphonique avec son collègue du SRI et commence à lancer la célèbre procédure de connexion : LOGIN. Tout en expliquant au téléphone ce qu'il fait : "Avez-vous le L ? J'ai eu un 1-4, répond le chercheur du SRI. Il lisait l'information codée en octal, avec des nombres exprimés en base 8". " Avez-vous le O…? J'ai eu un 1-7" Avez-vous le G ? "L'ordinateur vient de s'arrêter !" dit la voix au bout du fil" (d'après "Les sorciers du net").

La toute première connexion sur Arpanet n'est pas allée très loin ! Mais ça s'est rapidement arrangé par la suite…

Pour comprendre cette savoureuse histoire et replonger dans ces "temps héroïques" de l'interconnexion, rien ne vaut la vidéo de Leonard Kleinrock, pionnier de la théorie de la transmission par paquets, et responsable à UCLA de la première connexion Arpanet. Avec un schéma très simple, il explique les quatre premières connexions de l'automne 69, il y a juste 40 ans, qui virent la naissance de l'ancêtre d'Internet. La vidéo est sur YouTube .

Profitons de cet anniversaire pour tordre le coup à la légende militaire des origines d'Arpanet, qui n'en finit pas de circuler sur le web (voir par exemple cette autre vidéo de EasyNet Connect sur l'histoire d'Internet, particulièrement "linéaire" et sans beaucoup d'intérêt) : non, Arpanet n'est pas "né de la guerre froide" pour équiper les  USA d'un réseau indestructible… 

Il faut lire ou relire "Les sorciers du net", de Katie Hafner et Matthew Lyon, chez Calmann-Lévy. On peut aussi suivre la "chronologie hétérogène" des événements sur le site de l'Urfist de Rennes :  Histoire d'Internet.

AS


2 réflexions sur « L.O. sur Arpanet »

  1. amarois

    Merci pour les liens.
    Une remarque cependant : je n’ai pas regardé la seconde vidéo incriminée, mais pas contre j’ai lu Les sorciers du net et il me semble que, si les développements du réseaux ont dés le départ été réalisés par et pour la recherche universitaire en dernière analyse, les motifs de financements des travaux concernant la commutation par paquet et son implémentation par la DARPA, organisme rattaché au ministère de la défense, étaient avant tout basés militaires. Il s’agissait de trouver un système plus robuste que la commutation classique.
    Non ?
    AM

    Répondre
  2. Serres

    Oui et non : le projet Arpanet est bien né au sein de l’ARPA et financé par le Pentagone, mais les objectifs n’étaient pas militaires au départ, cad en 1966. La “légende militaire” vient en général de la confusion avec un autre projet de réseau, celui de Paul Baran, apparu en 62 et mort-né en 65 (il n’a jamais été réalisé). Et effectivement militaire. Si vous relisez “Les sorciers du net”, vous verrez que certains acteurs d’Arpanet, comme Larry Roberts, ne connaissaient pas les travaux de Baran, aux débuts d’Arpanet. La solution de la commutation par paquets est venue au cours du développement du projet, en octobre 67, et non comme objectif initial.
    AS

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.