Archives de catégorie : Document numérique

IST, humanités, francité

L’AUF (Association des Universités Francophones), qui succède à l’AUPELF (Association des Universités Partiellement ou Entièrement de Langue Française), a tenu le 22 septembre 2011 un colloque à Montréal sur « Le français, langue de l’innovation », à l’occasion du Jubilé de l’Association.

Le lien donnant accès aux Vidéos du colloque permet de visualiser, entre autres, trois sessions intéressantes.

http://www.auf.org/communication-information/actualites/colloque-2011-6436.html

1)    Celle qui est intitulée « Desmonstrations » [sic] développe le projet IDEFICS (Indexation, Développement et Evaluation [de la recherche] Francophone pour l’Innovation et la Communication Scientifique) – rien à voir avec l’acronyme homonyme Identification and prevention of Dietary- and lifestyle-induced health EFfects In Children and infantS communément trouvé sur Google… – projet associé à Erudit mais aussi à d’autres répertoires comme Persée par exemple. Il s’agit de mettre en œuvre, tout spécialement dans le domaine des SHS, un index de citations francophones.

2)    La vidéo intitulée « Axe Recherche » associe deux chercheurs SHS : Bernard SERGENT (CNRS) et Jean-Guy MEUNIER (UQAM). Ce dernier développe le thème des Digital Humanities.

3)    Une troisième vidéo, intitulée « Axe Évaluation » fait intervenir conjointement deux ténors de cette thématique en lien avec les Archives ouvertes : Yves GINGRAS (OST canadien + UQAM) et Stevan HARNAD (Univ. Southampton, U.K.) qu’on ne présente plus…

Bonne visu !

Manuel Durand-Barthez

Membre de l'URFIST de Paris. Formation SHS, professionnellement plutôt tourné vers les STM.

More Posts - Website

Appel à contributions pour le 9ème Congrès de la FADBEN

La FADBEN (Fédération des Enseignants-Documentalistes de l’Education Nationale) organisera son 9ème congrès l’an prochain à Paris, les 22, 23 et 24 mars 2012, sur le thème « Objets documentaires numériques : nouvel enseignement ?« .

On sait l’importance de ce rendez-vous majeur pour les enseignants-documentalistes et, au-delà, pour tous les formateurs, chercheurs et enseignants-chercheurs, impliqués dans la formation à la culture de l’information. Pour la 9ème édition de son congrès, qui a lieu tous les trois ans, la FADBEN lance un appel à contributions, dont on trouvera le détail sur le site du congrès, organisé selon les règles en vigueur dans les colloques, avec  évaluation par un Comité scientifique.

Les propositions de communications devront se situer dans  l’un ou l’autre des trois axes de la thématique :

1- Nouveaux objets documentaires, nouveaux objets informationnels : comment la question technique permet-elle de penser la culture de l’information ?

2- Les nouveaux objets documentaires transforment-ils le rapport au savoir dans et hors l’école ?

3- La posture pédagogique du professeur documentaliste : permanence ou changement dans le contexte du numérique ?

Les propositions sont à envoyer pour le  18 septembre prochain.

Continuer la lecture

Alexandre Serres

Enseignant-chercheur, co-responsable de l'URFIST de Rennes

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

Le retour de Roger

Il reste encore quelques jours pour pouvoir participer à une nouvelle aventure de Roger : un petit groupe franco-canadien de chercheurs propose de reprendre le processus d’écriture collective initié au sein du Rtp-doc sous la signature collective de Roger T. Pédauque. La première version du texte,  »Le web sous tensions », est en ligne et vous pouvez l’annoter.

Plusieurs débats sont déjà lancés, par exemple sur :

* la relation entre l’ingénierie et la science du web,
* la dimension temporelle des documents,
* l’archivistique et la diplomatique numérique,
* le web sémantique vs web des données.

Le document est disponible pour l’annotation jusqu’à la fin du mois de mars.

Continuer la lecture

Visite en ligne de 17 musées

Google a lancé mardi 1er février Art Project, débouché d’un partenariat signé avec dix-sept des plus grands musées de la planète, dont le château de Versailles, le Metropolitan Museum of Art et le MoMA, à New York, la National Gallery et la Tate Britain.

Le site s’appuie sur les technologies de Street View, le complément de Google Maps et Google Earth, qui permettent de se déplacer en 3D dans l’environnement extérieur et intérieur des musées.

1 061 tableaux ont été numérisés accompagnés de notes explicatives. Chaque musée a choisi un tableau particulier numérisé avec une résolution de plus de 14 milliards de pixels. Cette fois c’est la technologie Artwork View qui est utilisée.  Le tableau choisi par Versailles est le portrait de Marie-Antoinette avec ses enfants. Des liens vers You Tube permettent de compléter l’information.

Dans le château, on peut se déplacer d’une pièce à l’autre grâce à un plan. De même une liste des tableaux permet d’afficher directement une œuvre.

En entrant avec son compte Gmail, on peut se constituer son propre musée virtuel et le partager.

lire Google et 17 musées du monde entier vous dévoilent Art Project, mardi 1 février 2011

JPL

3ème Conférence « Document numérique et Société » , 15-16 novembre, Aix-en-Provence – Rappel

Si ce n’est pas déjà fait, il est encore possible de s’inscrire à la  3ème Conférence  « Document numérique et Société » qui se déroulera les 15 et 16 Novembre 2010 à l’IEP d’Aix en Provence.
A la suite de Fribourg (2006) et de Paris (2008), la troisième conférence « Document numérique et société » se donne pour objectif d’approfondir les transformations de la dimension politique du document et plus largement des contenus dans le contexte numérique.

Le programme complet est en ligne et vous pouvez vous inscrire ici.
Les actes sont publiés par l’ADBS et inclus dans votre inscription.

Colloque « Document Electronique entre Permanence et Mutations »

Un rendez-vous scientifique important à ne pas manquer : le 13ème Colloque International sur le Document Electronique (CIDE) aura lieu prochainement à Paris, les 16 et 17 décembre 2010, à l’INHA.

Le thème de cette édition :  « Le document électronique, entre permanence et mutations ».

Le programme, très riche et prometteur, est présenté sur le site du CIDE.
Pour s’inscrire (avant le 15 novembre, c’est moins cher), c’est ici.

Alexandre Serres

Enseignant-chercheur, co-responsable de l'URFIST de Rennes

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

Dailymotion, vitrine de l’INA

Dailymotion et l’INA viennent de signer un accord de partenariat donnant l’accès à l’intégralité
 des
 journaux
 télévisés
 français
 de
 1971 à 2008,
 des
 programmes
 courts,
 des
 extraits
 de
 programmes
 (fiction, 
humour, 
jeux 
magazines, 
archives
 Ardisson…)
 
sur 
la chaîne
 INA. C’est un moyen pour l’INA d’élargir sa visibilité car malgré sa notoriété, le site de l’INA ne dépasse pas les 600 000 visiteurs uniques par mois contre plus de 8 millions pour Dailymotion.



voir le communiqué de presse :
http://press.dailymotion.com/fr/wp-content/uploads/CP-Dailymotion-INA-20.10.2010.pdf

JPL

Accord BNF-Microsoft

La BNF et Microsoft ont annoncé jeudi 7 octobre un accord concernant le référencement des textes de Gallica dans Bing, pour une durée reconductible d’un an. Microsoft ne participe pas à la numérisation, projet que la société a d’ailleurs abandonné il y a plus d’un an.

A priori Gallica a intérêt à être référencé par le maximum de moteurs et donc rendre son site visitable et indexable par tous les robots.
Alors quel est l’intérêt d’un tel accord (sans contrepartie financière) spécifique avec un moteur de recherche ?

Contrairement à ce qu’avance certain : « Les ouvrages proposés par Gallica sont en effet mal référencés et donc quasi-introuvables depuis les moteurs. » (JDN du 8 octobre 2010), Gallica est déjà bien visible comme le montrent les requêtes suivantes :
sahara site:gallica.bnf.fr
Google : 2 700 docs
Exalead : 405 docs
Bing : 277 docs

proust site:gallica.bnf.fr
Google : 2 200 docs
Exalead : 1 380 docs
Bing : 84 docs

magnétisme site:gallica.bnf.fr
Google : 688 docs
Exalead : 2 355 docs
Bing : 1 130 docs

On note une bonne tenue d’Exalead.
La BNF devrait donc travailler à un meilleur suivi des règles d’indexation des moteurs avec la fourniture de méta-données adéquates, en pensant aussi à des outils comme Zotero.

JPL

3e Conférence « Document numérique et Société », 15-16 novembre, Aix-en-Provence

La  3ème Conférence  « Document numérique et Société » se déroulera les 15 et 16 Novembre 2010 à l’IEP d’Aix en Provence
A la suite de Fribourg (2006) et de Paris (2008), la troisième conférence « Document numérique et société » se donne pour objectif d’approfondir les transformations de la dimension politique du document et plus largement des contenus dans le contexte numérique.

Le programme est désormais en ligne et vous pouvez procéder à votre inscription dès à présent.
Les actes sont publiés par l’ADBS et inclus dans votre inscription.

Zotero Commons

Avec la version 2.1 (béta) de Zotero… vous pouvez désormais uploader vos documents sur Internet Archive , la roadmap de Zotero le prévoyait c’est fait !

Cela permet d’abonder Internet Archive de documents du « public domain » (à ne pas confondre avec « domaine public » qui a une autre signification en France), c’est à dire libres de diffusion au sens de l’Open Access. Internet Archive n’est pas (à ma connaissance) « OAI compliant » [<mise à jours> cf. le commentaire de J-C Peyssard : https://www.archive.org/services/oai2.php?verb=ListSets <mise à jours>] et est, comme les Archive Ouvertes,  bien indexée par les moteurs de recherche. Bref voilà un espace de stockage et un moyen de diffusion supplémentaires de vos documents qui ont le mérite d’être en relation directe avec « votre » logiciel de gestion de référence bibliographique (Zotero). Quelques remarques rapides qui peuvent ouvrir le débat :

  • Avant aussi j’avais un espace de stockage (plateforme Zotero ) que devient-il ? quel est la différence ? A priori l’un n’empêche pas l’autre, du coup ça augmente l’espace de stockage gratuit. (bon j’attends la fin de la synchronisation pour vérifier mon propos …mais c’est long ;-)) à suivre donc )
  • Il faudra bien distinguer  ce qui relève de documents que JE peux diffuser et ceux qui concernent ma bibliographie (message d’alerte au moment de l’upload, mais est-ce suffisant ?).
  • Les documents que je stocke et diffuse sur une Archive Ouverte seront des doublons si je stocke et diffuse sur Internet Archive via Zotero… l’idéal serait de pouvoir choisir son archive ou d’imaginer un cross-posting piloté par Zotero (on en demande toujours plus ;-)) …
  • Il semble qu’Internet Archive propose en plus « l’OCRisation » des documents (PDF), sympa… mais, là aussi j’attends le résultat (de 10 min à quelques heures selon zotero)… à suivre donc.
  • On peut uploader n’importe quel format (j’ai fait un test avec un « epub »), mais l’avantage du Pdf c’est l’interface de lecture proposée sur Internet Archive (viewer pdf)… j’ai pas pu tester si c’était correctement lisible sur un smarphone , liseuse ou tablette (j’en ai pas ! ;-(

A vos remarques !

Zotero commons sur Internet Archive

[ billets dupliqué de http://urfist.unice.fr/2010/09/29/zotero-commons/ ]

<mise à jour>

Zotero Commons et Group Librairies peuvent fonctionner ensemble

et après quelques temps de synchronisation le texte déposé en PDF est disponible en Gif, Epub, Kindle, Full text, Djvu.

</mise à jour>