Archives par étiquette : Gallica

Accord BNF-Microsoft

La BNF et Microsoft ont annoncé jeudi 7 octobre un accord concernant le référencement des textes de Gallica dans Bing, pour une durée reconductible d’un an. Microsoft ne participe pas à la numérisation, projet que la société a d’ailleurs abandonné il y a plus d’un an.

A priori Gallica a intérêt à être référencé par le maximum de moteurs et donc rendre son site visitable et indexable par tous les robots.
Alors quel est l’intérêt d’un tel accord (sans contrepartie financière) spécifique avec un moteur de recherche ?

Contrairement à ce qu’avance certain : « Les ouvrages proposés par Gallica sont en effet mal référencés et donc quasi-introuvables depuis les moteurs. » (JDN du 8 octobre 2010), Gallica est déjà bien visible comme le montrent les requêtes suivantes :
sahara site:gallica.bnf.fr
Google : 2 700 docs
Exalead : 405 docs
Bing : 277 docs

proust site:gallica.bnf.fr
Google : 2 200 docs
Exalead : 1 380 docs
Bing : 84 docs

magnétisme site:gallica.bnf.fr
Google : 688 docs
Exalead : 2 355 docs
Bing : 1 130 docs

On note une bonne tenue d’Exalead.
La BNF devrait donc travailler à un meilleur suivi des règles d’indexation des moteurs avec la fourniture de méta-données adéquates, en pensant aussi à des outils comme Zotero.

JPL

Gallica et wikisource

La Bibliothèque Nationale de France a signé un accord de partenariat avec la fondation Wikimédia France pour intégrer une partie des ouvrages de Gallica dans Wikisource.

Wikisource est une « bibliothèque libre ». C’est un projet frère de l’encyclopédie Wikipedia.

Wikisource comprend plus de 56 300 textes (avril 2010).

1 400 livres en français du domaine public seront ajoutés à Wikisource.

Gallica va bénéficier du savoir-faire de la communauté de Wikisource, en particulier au niveau de la relecture et de la correction des textes. En effet Gallica numérise les ouvrages et utilise ensuite la reconnaissance optique de caractères (OCR) pour obtenir un fichier texte permettant la recherche  dans le texte intégral. L’OCR est encore source d’erreurs surtout sur les documents anciens..

voir http://www.wikimedia.fr/wikim%C3%A9dia-france-signe-un-partenariat-avec-la-bnf

JPL